Ce que je voyage…
17 octobre 2017
Une dernière valse / Handi-Gang / Memb’oo
3 novembre 2017
Le collectif Autrement Dit invite la compagnie Kalijo pour une représentation de deux petites formes dansées :


Une dernière valse



et


Memb'oo



Dans le cadre d'En attendant les Rendez-Vous - Une année avec Autrement Dit.



Une dernière valse / Memb'oo

Dimanche 19 novembre 2017 - 15h - Avec une lecture spectacle de "Handi-Gang" de Cara Zina.
Théâtre de Mon Désert.
Tarifs : 3 € tarif réduit, 6 € plein tarif, 10 € tarif de soutien.
Informations et réservations : 07 69 35 87 84,

ou rv.autrementdit@gmail.com



Une dernière valse


Solo chorégraphique en fauteuil roulant.
Durée : 15 minutes.

Elle s'ennuie, engoncée dans son fauteuil roulant, ce pourrait être une petite mamie, enfermée dans ce corps trop vieux, dans cette écorce qui a traversé les époques et les drames, ou bien encore quelqu'un qui n'aurait plus l'usage de ses jambes et qui à la place se trouverait affublé de roues...
La scène pourrait se passer dans un hôpital spécialisé, une maison de retraite, une pièce quelconque, à chacun de s'y retrouver, d'y reconnaître une des siens, de ses amies, de ses voisines. Ce fauteuil roulant, ce véhicule qui « dérange »généralement le regard des autres car il met mal à l'aise, lui est indispensable et vital, elle ne résiste pas longtemps hors de son fauteuil, ses jambes ne la soutiennent plus. Son fauteuil petit à petit devient alors un camarade de jeu, un jouet, ils ne deviennent plus qu'un, une étrange bête à roue, partenaires de valse.
Sur fond de reportage radio sur la mise sous tutelle, « Une dernière valse » ne parle précisément ni du handicap ni de la vieillesse, juste d'un corps coincé et cassé, prisonnier de son fauteuil, de son âge, de sa situation sociale, de sa solitude ; cette femme va tenter de s'évader le temps d'une valse en détournant l'objet fauteuil, jusqu'à ce qu'il devienne un partenaire, un compagnon de vie et de jeu, il ne s'agit plus d'un solo mais d'un pas de deux.

Chorégraphie et interprétation : Aurore Castan-Aïn
Musique : Fred Raby et Pascal Comelade


Memb'oo


Solo issu du spectacle "Memb'oo".

L'amour, le désir sont des droits et des besoins fondamentaux et vitaux, et peuvent s'exprimer sous diverses formes, pourquoi alors certains n'y auraient-ils pas droit sous prétexte qu'ils sont diminués physiquement ou mentalement, « empêchés » puisque c'est le terme à présent utilisé ?
« Memb-oo !!» ne parle précisément ni du handicap ni de la vieillesse, juste de ces corps transformés en objets de soin, et pose la question : qui des « valides » ou des personnes « empêchées » sont les plus handicapées ?
Ce solo, qui se trouve être le final de la pièce chorégraphique, représente une femme en fauteuil dont l'esprit s'égare un moment, imaginant son partenaire fauteuil comme étant un homme qu'elle séduit, caresse, dans les bras duquel elle s'abandonne... Un instant de séduction fantasmée, dont le retour à la réalité sera d'autant plus violent...

Chorégraphie et interprétation : Aurore Castan-Aïn
Musique : Carmen McCrae


La Compagnie Kalijo


La Compagnie Kalijo, implantée à Troyes depuis 2006, est née de la rencontre de deux danseuses d'origines et d'horizons différents : Johanne Bro, danoise et danseuse contemporaine, et Aurore Castan-Aïn, auboise , oscillant entre danse jazz et contemporaine et qui depuis 2008 dirige la compagnie toute seule. Elle est née surtout d'une envie commune de mêler les différences pour créer des pièces inspirées de notre quotidien.

La volonté première des deux chorégraphes était donc de réunir leurs diverses expériences et formations afin de rappeler au public que la danse est un moyen de communication et de partage avant tout, vecteur d'émotions, de poésie et aussi d'espoir, éléments essentiels en notre société actuelle ; elle s'inspire de notre gestuelle quotidienne et s'interroge sur les habitudes, les travers de la nature humaine et de la société, les évoquant sans sombrer dans le pathos, faire réfléchir et déranger sans vouloir choquer et avec sobriété et sincérité; aller au devant d'un public qui d'ordinaire ne va pas ou ne peut pas aller au théâtre, et lui permettre d'y accéder, en tant que spectateur et même « acteur »...

C'est pourquoi toutes les créations passées et futures de la compagnie Kalijo sont et seront créées en vue d'être jouées sur tout terrain, en toutes circonstances, et devant n'importe quel public, refusant toute forme d'élitisme afin de pouvoir amener la danse, et le spectacle vivant en général, en tous lieux, dépassant le cadre noir du théâtre, dans des musées, des usines désaffectées, des jardins... Alliant danse contemporaine, moderne et jazz, théâtre, marionnettes clown et cirque, la Compagnie Kalijo ne désire pas s'enfermer dans une case, et bien que principalement compagnie chorégraphique, elle est pluridisciplinaire, et fait appel à toutes sortes d'artistes et toutes formes d'arts, vivants ou autre.


Aller sur le site de la compagnie Kalijo
X