Emilie Katona


44 ans, comédienne/performeuse et metteur en scène

Elle obtient le bac A3 théâtre en 91 avec Françoise Valence et Henri Degoutin; elle se forme avec Michèle Benoît / théâtre de la Cuvette et Daniel Pierson /Studio de formation du théâtre de la manufacture à Nancy , puis avec des stages de théâtre et/ou de danse dans les univers de Michel Massé/Cie 4 Litres 12 , Sumako Koseki ( danse buto) , Oscaras Korsunovas, Wladyslaw Znorko, Daniel Jeanneteau, Pascal Larderet/ Cie Cacahuète…

Elle met en scène dès l'âge de 20 ans des textes contemporains sur des scènes de théâtre, mais aussi en rue ou dans des friches industrielles : 'Roberto Zucco' et 'Quai Ouest' de Bernard Marie Koltès, 'Croisades' de Michel Azama, 'L'Amour de Phèdre' de Sarah Kane, 'Mère Veille' d'après 'Credo' de Enzo Cormann ..

Pendant plus de 20 ans (1992-2014) dans les créations transdisciplinaires de la Cie Materia Prima / direction artistique Didier MANUEL, elle joue, danse, et /ou performe .
Les spectacles et les performances de Materia Prima ont voyagé dans de nombreux pays et ont investi toutes sortes de lieux ( scènes de théâtre, rue, usines…) Avec Materia Prima, se crée aussi un lieu alternatif fort, le TOTEM et le festival Souterrain Corps-Limites. Pendant 10 ans elle vit sur ce site de friches industrielles à Maxéville.

En parallèle, très jeune elle découvre la force du théâtre pratiqué avec des acteurs « extra-ordinaires ».
Avec ARIAS, elle monte avec la Cie de la Luthinerie ( mélange d'acteurs soignés et soignants de l'hôpital psychiatrique Ravenel, Vosges) 'L'Opéra des Petits Vieux' d'après 'Les Chaises' de Ionesco (96) et 'Le Cirque-Foire '( 98) , pour lequel elle obtient le concours de la Fondation de France.
Elle crée également avec Cécile Andrey les 3 premières éditions du festival 'La Tête ailleurs' (00-03-07) autour du théâtre et de la différence.

En 2005, elle crée sur Nancy la Cie Etoi-Emoi. Composée à l'origine d' adultes travailleurs en ESATT ( AEIM/ résidence du parc à Malzéville), la troupe devient fin 2011 une troupe autonome, ouverte à toute personne voulant faire du théâtre, qu'elle relève ou non d'un handicap et développe ainsi avec Autrement Dit une grande mixité.

Après plusieurs créations de théâtre , 'Tout le monde, Quelqu'un, Moi' (2007), ' Une part de gâteau, une part de moi' ( 2012), se met en place un nouveau projet de création, intitulé : 'Les Hommes Improbables'.
Il s'agit de la création d'une série de performances urbaines dans une recherche à la fois artistique, humaine et citoyenne, dans une démarche ouverte sur la ville.
Depuis fin 2014, sur des places publiques, en plein cœur du quotidien des gens. de nouvelles performances se créent en ligne droite et viennent provoquer dans l'espace public de l'étrange, de l'innatendu et de la poésie..

Depuis toujours Emilie a aimé mélanger dans son théâtre des artistes amateurs, professionnels et mettre côte à côte sur le plateau des personnes au parcours de vie et/ou artistique souvent atypique. A travers des groupes d'acteurs nombreux et différents, se dégage alors un sentiment d'humanité et la possibilité d'une grande force poétique..
En posant depuis peu des performances dans la ville et son architecture urbaine, les univers et propositions artistiques qui en découlent viennent questionner la notion du sens , le bousculement des repères, le mélange des gens et des genres…
L'acte même d'un théâtre collectif, simple, brut et fort devient alors un élément de résistance et d'amour face à une société faite de cloisonnements, de faste et de faux semblants.
X