Cie Danse avec mes Roues
14 janvier 2012
Cie Le Groupe en Or
14 janvier 2012


Le Passe Muraille



« Oser un théâtre organique et sensible, redonner à être, se redresser, et rêver à nouveau. »
LE PASSE MURAILLE est ouvert aux personnes détenues, hommes et femmes, du Centre Pénitentiaire de Nancy Maxéville, ainsi qu’aux personnels et intervenants.
Il n’y a pas de casting, pas de sélection ou de condition préalable, juste l’envie de s’y inscrire et de partager une aventure collective qui doit mener à la création d’un objet théâtral qu’on donne en représentation devant un public.
Les représentations ont lieu intramuros, au sein de l’établissement, devant un public lui aussi constitué de personnes détenues et de personnels et intervenants mais également de personnes extérieures à l’établissement, “public lambda“.
L’envie est de pouvoir à terme proposer ces spectacles non seulement dans d’autres établissements, mais également hors les murs, dans des théâtres ou autres lieux de diffusion.

Créé en 2011 et dirigé par Christophe Ragonnet, LE PASSE MURAILLE entrouvre un espace de liberté, provoque la rencontre et porte au regard de l’autre l’état d’être, d’être humain. Il investit les corps et délie le verbe, pour un théâtre à incarner et in-corporer, libre d’inventer d’autres possibles.



L'acte dont je parle vise à la transformation organique et physique vraie du corps humain.
Pourquoi ?
Parce que le théâtre n'est pas cette parade scénique où l'on développe virtuellement et symboliquement un mythe
mais ce creuset de feu et de viande vraie où anatomiquement,
par piétinement d'os, de membres et syllabes,
se refont les corps,
et se présente physiquement et au naturel l'acte mythique de faire un corps.


Antonin ARTAUD, 1947.


Les spectacles créés

B-Side


Zucco : — (…) il ne faut pas chercher à traverser les murs, parce que, au-delà des murs, il y a d’autres murs, il y a toujours la prison. Il faut s’échapper par les toits, vers le soleil. On ne mettra jamais un mur entre le soleil et la terre.

Roberto Zucco, B.-M. Koltès, Editions de Minuit, 2000.




B-side c’est une face B,
une face cachée, un autre coté, un envers du décor ;
un inédit ;
un matériau en paroles, en mouvement.

B-side c’est ce qui est à coté,
proche mais parfois si loin ;
c’est ce qui peut être à part, ou en aparté ;
mais bien en plus.

B-side,
c’est comme un frère, un prolongement, un double ;
un autre qui raconte, une autre rencontre.


Trajectoires : Christophe Ragonnet.
Avec : Rémy H. et Christophe R.


Voir les photos

Programmation.
Dimanche 13 novembre 2016 à la Médiathèque Manufacture de Nancy dans le cadre des Rendez-Vous d'Autrement Dit.

Comme une forêt en flammes


D’après Dans la solitude des champs de coton de B.-M. Koltès.



Deux êtres ; deux solitudes ; une rencontre. Un regard, une trajectoire ; peut-être la providence. Un équilibre hasardeux, fatal, un face à face nu, dans l’abîme du désir. Et moins que la drogue, le sexe, ou la mort, ce qui se deale ici n’est peut-être tout simplement que le rapport “d’humain à humain“ et la complexité — ou l’impossibilité ? — du rapport à l’autre.


Direction et mise en scène : Christophe Ragonnet.
Distribution : Waldeline C., Emine Y., Anne-Sophie D., Abdel K, Alix G. et Thierry C.


Programmation.

Mardi 8 novembre 2016 à 10h00,

Mercredi 9 et jeudi 10 novembre 2016 à 14h30 au Centre Pénitentiaire de Nancy-Maxéville - 300 Rue de l'Abbé Haltebourg - 54320 Maxéville, dans le cadre des Rendez-Vous d'Autrement Dit.

CIELS


CIELS est une pièce chorégraphique pour un danseur flamenco et un danseur hip-hop, crée in situ au Centre Pénitentiaire de Nancy Maxéville, du 24 au 28 avril 2016, à l’invitation du Passe Muraille.

Voir la fiche

Antigone


D’après Jean Anouilh

Voilà. Les personnages vont vous jouer l’histoire d’Antigone. Antigone, c’est la petite qui est assise là-bas et qui ne dis rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. Elle pense qu’elle va être Antigone tout à l’heure, qu’elle va surgir soudain de la maigre jeune fille noiraude et renfermée que personne ne prenait au sérieux dans la famille et se dresser seule en face du monde, seule en face de Créon, son oncle, qui est le roi. Elle pense qu’elle va mourir, qu’elle est jeune et qu’elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n’y a rien à faire. Elle s’appelle Antigone et il va falloir qu’elle joue son rôle jusqu’au bout…

Distribution : Marine D., Waldeline C., Rémy C., Lyazid K., Rémy H., Christophe C.
Réécriture, direction et mise en scène : Christophe Ragonnet.
Mise en lumière : Patrick Grandvuillemin.

Programmation.
22, 23 et 24 septembre 2015, Centre Pénitentiaire de Nancy Maxéville.

Et tu, Brute ?


D’après Jules César de W. Shakespeare.


Le sénat veut faire de César son roi. Une couronne, c’est lui donner crocs et venin qu’il pourrait, s’il le veut, employer au mal. Car cela semble la règle. La faute des puissants, c’est d’oublier dans le pouvoir la justice. Ainsi ferait César, peut-être.
Le ciel se charge et des voix se lèvent.
Il faut agir. Pour l’honneur, pour la liberté ; agir et s’affranchir du joug de la tyrannie.


Ecouter la chronique de France Bleue Lorraine

Distribution : Rémy C. : Brutus ; Joël C. : Cassius ; J-P. B. : Marc-Antoine ; Lyazid K. : Casca
Réécriture, direction et mise en scène : Christophe Ragonnet.


Ecouter la chronique de France Bleue Lorraine

Programmation.

8 octobre 2014 - Centre Pénitentiaire de Nancy Maxéville,

14, 15 et 16 janvier 2015 - Centre Pénitentiaire de Nancy Maxéville - Rendez-Vous d’Autrement Dit 2015.

Au delà des Murs


Comment imaginer être ici, puisqu’ils sont là-bas, derrière les murs ?
Comment prendre cette parole, alors qu’il s’agit avant tout de leur redonner ? Comment garder la juste distance alors qu’une telle part d’intimité a fini par nous lier ?

Peut-être simplement prêter mon corps et donner de ces hommes, de ces pères, de ces fils, de ces frères ce qui s’est déposé en moi.

AU-DELA DES MURS est une tentative sensible de restitution des paroles et des instants partagés depuis trois ans au sein du PASSE MURAILLE.

Sur les traces et les paroles de Alain, Amadeus, Emeric, Jaïro, Jean-Pierre, Joshua, J-P, Maxime, Samuel… et un extrait de Roberto Zucco, de B.-M. Koltès.

Avec Christophe Ragonnet sous le regard complice de Estelle Charles

Programmation.
27 octobre 2014 - Rendez-Vous d’Autrement Dit 2014 - Théâtre de Mon Désert, Nancy.

Blowin' in the Wind


Restitution à partir du recueil Blowin’ in the wind, paroles par 3 groupes d’acteurs et 5 metteurs en scène de compagnies Autrement Dit.

Programmation.
Les Rendez Vous d’Autrement Dit, novembre 2013.

Murmures


Qui a posé la première pierre ? Je ne sais pas.
Je ne sais pas qui pourrait vous renseigner.
Mon père y a travaillé.
Mon grand-père y a travaillé.
Je pense que quelqu’un a vu une pierre un jour,
il en a posé une autre, et ainsi de suite.
J’ai fait comme les autres, j’ai mis une pierre, puis une pierre, puis encore une pierre.
Tout le monde a fait comme ça, de génération en génération.
Je me souviens très bien de ma première pierre. J’ai organisé une fête ce jour là.
C’était la tradition.
On a décoré le mur. Je ne l’ai jamais trouvé aussi beau.
La fête n’a pas duré longtemps.

[…]

Le monde est aveugle, il ne veut rien voir. Des hommes et des femmes tombent chaque jour, on n’en parle pas, mais des hommes et des femmes tombent, et qu’est-ce qu’on fait ? Seuls ils ne se relèvent plus, ils ne se relèvent jamais.




Montage de textes à partir de :
Blowin’ in the Wind, paroles, de Jean-Pierre M., Jean-Pierre B., Alain F., Maxime R., Amadeus C., Joshua E.
Un Mur, de Eddy Pallaro.
Roberto Zucco, de Bernard-Marie Koltès.
Mille Répliques ou Noces avec le monde, de Jean-Marie Piemme.

Distribution : Jean-Pierre M., Jean-Pierre B., Alain F., Samuel W., Jaïro G.
Réécriture, direction et mise en scène : Christophe Ragonnet.

Programmation.
2 septembre 2013 - Centre Pénitentiaire de Nancy Maxéville


Voir les articles de presse

Blowin' in the Wind, paroles


mon regard par la fenêtre
le paysage
imaginaire

c'est l'été
le soleil
les palmiers

pas en vrai mais

le ciel bleu
pas un nuage
l'impression de voir des palmiers
une impression

les bâtiments
l'Amérique

comme si c'était Miami

[extrait]

Recueil et retranscription des paroles de Jean-Pierre M., Jean-Pierre B., Alain F., Amadeus C., Joshua E. et Maxime R., recueillies lors d’improvisations et créations in situ pendant les vacances de Noël. Le pari a été de dire de soi et à partir de soi et de partager comme un fragment – une étincelle – d'intimité. Cette parole a voyagé au fil des jours, de corps en corps et de cœur en chœur, voix multiple, résonnante d'humanité.



Subventionneurs :


Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires Est Strasbourg







Direction Régionale de Affaires Culturelles Grand Est



Reportage de France 3 Lorraine
Murmures - 2012
X