Cie Étoi-Émoi
14 janvier 2012
Cie Du vent dans les engrenages
14 janvier 2012


La compagnie

Espocible



La compagnie Espocible est née en 1997 de la rencontre de deux publics :

-des jeunes lycéens de l’ESICE travaillant dans le cadre d’un atelier de pratique artistique mis en place par le CDN, Théâtre de la Manufacture et soutenu par la DRAC,

-des usagers d’Espoir 54, souffrant de troubles psychiques (à l’époque, on ne parle pas encore de handicap psychique), dans le cadre d’un atelier théâtre soutenu par la DDASS, l’APAJH, la Mutuelle Stanislas et l’Unafam.

Cette rencontre entre les lycéens de l'ESICE et les usagers d'Espoir 54 naît des hasards du calendrier, qui prévoit les interventions de la metteur en scène Cécile Andrey le même jour dans les deux structures, et de l'intuition de Marie-Age Beaucé, professeur de lettres en charge de l'atelier théâtre de l'ESICE, qui a alors l'idée de fusionner les deux groupes.

Dès le départ, le mélange de ces deux publics est non seulement possible mais riche en échanges, les lycéens apportant à Espoir 54 énergie et ouverture, Espoir 54 permettant aux jeunes lycéens l’abandon de préjugés négatifs sur un monde jusque-là peu connu. C’est également de part et d’autre l’occasion d’un acte citoyen : celui d’accepter la différence, l’étranger et de découvrir le plaisir de créer ensemble.

En 2002, alors que l’équipe d’usagers d’Espoir 54 et quelques lycéens travaillent sur « le Roi Lear », Cécile Andrey propose à Virginie Marouzé de reprendre la mise en scène de la compagnie.
Dans le même temps, la compagnie voit une diminution de la participation des effectifs des lycéens qui sont alors remplacés par des bénévoles pour maintenir cette mixité si importante sur et hors plateau.

Aujourd’hui, la compagnie répète régulièrement dans les locaux d’Espoir 54 les mercredis de 17h à 19h30, et des répétitions supplémentaires viennent s'ajouter pour permettre des périodes de travail plus intenses avant la création de chaque spectacle.

La compagnie est composée de 17 acteurs dont 4 bénévoles et un professionnel musicien.

Partenaire :
Espoir 54.

Création en cours

Ah !


Création théâtrale et musicale.
Création les 1er, 2 et 3 décembre 2017 au Théâtre de Mon Désert.
Très libre adaptation de Oh les beaux jours de Samuel Beckett.


« Et si pour des raisons obscures, nulle peine n’est plus possible, alors plus qu’à fermer les yeux………et attendre que vienne le jour……….le beau jour où la chair fond à tant de degrés et la nuit de la lune dure tant de centaines d’heures……..ça que je trouve si réconfortant quand je perds courage et jalouse les bêtes qu’on égorge...

(...) C’est ça qui me permet de continuer, de continuer à parler s’entend……….Tandis que si tu venais à mourir……..le vieux style !.........ou à t’en aller en m’abandonnant, qu’est-ce que je ferais alors, qu’est-ce que je pourrais bien faire toute la journée, je veux dire depuis le moment où ça sonne, pour le réveil jusqu’au moment où ça sonne pour le sommeil ?.........simplement regarder droit devant moi, les lèvres rentrées…….. »

Voici des extraits de Oh les beaux jours  de Samuel Beckett qui expriment l'intensité du rapport amoureux présent dans cette histoire entre les deux protagonistes : Winnie et Willie, et que nous allons interroger avec cette nouvelle création Ah ! de la compagnie Espocible.

La compagnie va, comme habituellement dans son processus de création, explorer un texte par le biais des improvisations pour en refaire une autre histoire.

Il s'agit de garder des mots, des situations, des personnages de Oh les beaux jours mais de créer d'autres situations, d'inventer d'autres personnages, d'apporter d'autres mots pour raconter d'une autre manière ce rapport amoureux avec ce qu'il peut causer de désarrois, de questionnements, de peurs, d’égarements et de douceur aussi.
La compagnie mettra ces interrogations, en jeux, en mots, et en corps.

Comme dans les autres créations de la compagnie Espocible, Ah ! laissera une place importante à la création sonore et interrogera particulièrement le rapport sonore entre les mots et la musique avec Fabrice Facciponte.


Distribution : Arnaud Dryander, Rémy Etienne, Isabelle Eugé, Karine Garcia, François Guillemard, Christophe Hacault, Franck Hamelin, Francis Jean-Pierre, Agnès John, Vincent Legouge, Eric Masson, Véronique Muller, Isabelle Nobili, Cyril Palin, Martine Pottier.
Mise en scène : Virginie Marouzé.
Musique : Fabrice Facciponte.
Scénographie : Patrick Grandvuillemin.
Costumes : Prune Lardé.

Les spectacles créés

Murmures


Création corporelle et musicale.
Après avoir travaillé pour ses dernières créations sur des textes importants, la compagnie avait envie de découvrir une autre matière. L'envie de ne plus parler avec les mots, mais de laisser les corps s'exprimer, raconter...
Ils ont alors cherché dans cette lisière entre danse et théâtre où l'émotion existerait sans parole.. Ou presque.
Une porte qui claque, un souffle qui reste, et les voilà en quête de l'autre : l'être aimé. Tous ces êtres sensibles et différents racontent alors cette quête, ce rêve, ce manque. Ils vont chercher à poser un autre regard : d'eux sur eux-mêmes, d'eux sur les autres, ou des autres sur eux-mêmes.
Essayer d'être là.



Voir la galerie photo

Distribution : Bernadette Carl, Arnaud Dryander, Rémy Etienne, Isabelle Eugé, Karine Garcia, François Guillemard, Christophe Hacault, Franck Hamelin, Francis Jean-Pierre, Agnès John, Eric Masson, Nathalie Muller, Véronique Muller, Isabelle Nobili, Cyril Palin, Martine Pottier.
Mise en scène : Virginie Marouzé.
Musique : Fabrice Facciponte.
Lumière et scénographie : Patrick Grandvuillemin.
Costumes : Prune Lardé.



Programmation.

Vendredi 16 et samedi 17 janvier 2015 au Théâtre Mon Désert de Nancy (54) dans le cadre de l'édition 2015 des Rendez-Vous d'Autrement Dit,

Le 5 mars 2016 à la salle des fêtes de Cerville , dans le cadre de la semaine sur la différence organisée par les Foyers Ruraux du Grand Couronné.

Misère, Misère


Très libre adaptation de Les Misérables de Victor Hugo.

« Tant qu’il existera, par le fait des lois et des moeurs, une damnation sociale créant artificiellement, en pleine civilisation des enfers (…), tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l’homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l’enfant par la nuit, ne seront pas résolus (…), tant qu’il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. »


Ce sont ces quelques lignes, écrites en 1862 par Victor Hugo au sujet des Misérables qui, parce qu’elles leur semblaient être encore malheureusement tellement d’actualité, ont donné envie aux acteurs de la compagnie de travailler sur cette histoire.
Il s’agit donc maintenant de « Misère, misère » :
Il y a la misère et la question pour chacun de « comment s’en sortir ? »
Il y a alors par exemple Cosette et autour ces hommes et femmes, évoluant en fonction des choix qui peuvent se poser pour chacun sur cette « place » à trouver.
Et puis il y a l’amour, toujours…l’amour paternel, fraternel, amoureux avec ses choix aussi…qui, quelques fois, ne sont pas en accord avec les précédents.
Il s’agit alors de savoir s’il existe dans tout ce bazar, un bon et juste choix à trouver et à prendre…


Distribution : Bernadette Carl, Arnaud Dryander, Rémy Etienne, Isabelle Eugé, Luna Facciponte, Karine Garcia, François Guillemard, Christophe Hacault, Franck Hamelin, François Hollin, Agnès John, Vincent Legouge, Nathalie Muller, Véronique Muller, Isabelle Nobili, Cyril Palin.
Mise en scène : Virginie Marouzé.
Musique : Fabrice Facciponte.
Lumière et scénographie : Patrick Grandvuillemin.
Costumes : Leslie Baechel.

Programmation 2011.

Les 1, 2 et 3 juin 2012 au Théâtre Mon Désert de Nancy (54),

Le 26 octobre 2012 à Nancy (54) dans le cadre du festival Micht'Ô,

Le 3 décembre 2012 à Nancy (54) dans le cadre de la Journée Internationale du Handicap,

En 2013 à Chaumont (52) dans le cadre du festival « Art et Handicap »,

En 2013 à la MJC Etoile de Vandoeuvre-les-Nancy (54).

Ah ben t’ecjagère


Création clownesque très librement inspirée de Roméo et Juliette de Shakespeare.

Deux familles, un curé, de la haine, de l'amour, une rencontre.
Tout est prêt pour que Roméo et Juliette soit joué. Mais cette rencontre ne se passe pas comme prévu, et ça n'est pas au goût de tout le monde.
Alors chacun essaye de sortir son épingle du jeu... Pour le meilleur et pour le pire...


Distribution : Bernadette Carl, Arnaud Dryander, Rémy Etienne, Isabelle Euge, Karine Garcia, François Guillemard, François Haulin, Francis Jean-Pierre, Nathalie Muller, Véronique Muller, Isabelle Nobili, Cyril Palin, Martine Pottier.
Mise en scène : Virginie Marouzé.
Musique : Fabrice Facciponte.
Lumière et scénographie : Patrick Grandvuillemin.
Costumes : Cathy Roulle.


Programmation.

Vendredi 19 et samedi 20 novembre 2010 au Théâtre Mon Désert de Nancy (54) dans le cadre de l'édition 2010 du festival La Tête Ailleurs,

Espace Jean Jaurès - Tomblaine.

IRTS de Metz.

Festival Michtô - Nancy.

Chaumont, dans le cadre du festival « Art et Handicap ».

Cash-Cœur


Montage de textes issus de la Comédie Humaine de Balzac.
Pendant plus d’un an des improvisations sont nées, inspirées de la Comédie Humaine de Balzac : Le Père Goriot, Eugénie Grandet, Le Lys dans la Vallée, L’Auberge Rouge, Un drame au bord de la mer ... avec ces thèmes récurrents chez Balzac : l’amour et l’argent, sur un fond de réalité sociale toujours très présent ; celle du 19ème siècle, qui n’a finalement peut-être pas tant changé que cela…

À travers ce spectacle, c’est le parcours que chacun a à faire dans sa vie d’enfant et dans sa vie d’adulte qui est interrogé. Quelles chaines doit-on briser pour pouvoir faire aboutir ses rêves ? pour se libérer ? Malgré des origines et des milieux sociaux différents, rencontre-t-on les mêmes obstacles ?

Jusqu’où peut-on aller ?

On croit toujours bien faire, mais au final …. ?

Des coulisses à vue… Un musicien sur plateau… Quatre portes… Quatre entrées différentes pour quatre familles… …Et quatre univers différents : lumières, mobiliers, musiques… Ces univers se succèdent jusqu’à progressivement se mêler, s’entremêler et se confondre…


« Tout le monde croit à la vertu mais qui est vertueux ? Les peuples ont la liberté pour idole mais où est sur la terre un peuple libre ? »


Quatre familles… père, mère, fils, fille : milieux différents, mots différents… et rêves différents : amour ou argent ?



Distribution : Forent Attenot, Bernadette Carl, Arnaud Dryander, Paschase Doubliez, Rémy Etienne, François Guillemard, Francis Jean-Pierre, Agnès John, Nicolas Marignac, Véronique Muller, Isabelle Nobili, Cyril Palin, Catherine Pavageau, Bruno Petitcolas, Véronique Sauter, Hélène Villermain-Lecolier.
Mise en scène : Virginie Marouzé.
Assistante à la mise en scène : Karine Garcia.
Musique : Fabrice Facciponte.
Lumière : Jean-Marc Andre.


Programmation.

Création les 14, 15 et 16 juin 2007 au Totem à Maxéville (54).

Le 25 septembre 2007 au Congrès des Croix Marine à Saint Max (54).

Le 20 novembre 2007 au Théâtre Gérard Philipe de Frouard (54) dans le cadre du festival « La Tête Ailleurs ».

Non ô Dieux, aux hommes de s’entendre entre eux


Très libre adaptation d’ « Hélène » d’Euripide.

L’œuvre d’Euripide sert de point de départ puis l’on tourne autour… On s’en écarte… De plus en plus… Pour aboutir à une création…Une re-création… Seules quelques phrases restent… Toujours…

Au commencement… un tout… un ensemble… Puis vînt le temps de la séparation… la découverte… seul(e)… La rencontre… de l’autre… et de nouveau, séparation… déchirure… Alors le temps des conflits, de l’incompréhension, de la recherche… Qui mène ce jeu ? Comment en sortir ? Peut-on en sortir ? Une histoire de destinées… somme toute très humaines…



Distribution : Bernadette Carl, Jean Deren, Arnaud Dryander, Paschase Doubliez, Rémy Etienne, Isabelle Euge, Nathalie Gallego, Karine Garcia, François Guillemard, Franck Hamelin, François Haulin,
Distribution : Bernadette Carl, Arnaud Dryander, Karine Garcia, François Guillemard, Franck Hamelin, François Haulin, Agnès John, Jacqueline Lecomte, Véronique Muller, Bruno Petitcolas, Véronique Sauter.
Mise en scène : Virginie Marouzé.
Musique : Fabrice Facciponte.
Lumière : Jean-Marc Andre.



Programmation.

Création en octobre 2005 à l'espace Jean Jaurès de Tomblaine(54) dans le cadre du festival « l’Entre deux Tête-Ailleurs ».

Mai 2006 au Théâtre du Moulin à Toul (54).

Octobre 2006 sur la campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy (54) dans la cadre de la programmation du Théâtre Universitaire de Nancy et de la Journée Mondiale de la Santé Mentale.

Cor dé lia-Corps délia


Très libre adaptation du « Roi Lear » de Shakespeare.

Pour aboutir à la création de ce nouveau spectacle Cor dé lia, corps délia, de nombreux chemins de traverses ont été empruntés…
Le point de départ : une envie de « s’attaquer » à quelque chose de gros, quelque chose d’impressionnant, quelque chose qu’on ne comprend même pas complètement : Le Roi Lear de Shakespeare.


Une famille. Un enterrement. Des cœurs, des cors, des corps sont attachés, emmêlés, empêtrés. Pour le meilleur et pour le pire ou sans l’avoir choisi. Et c’est toujours la même histoire…

Alors des phrases du « Roi Lear » viennent à leur rescousse : « L’admirable alibi pour ce paillard qu’est l’homme que d’aller mettre à la charge d’une étoile ses instincts de bouc »… Des phrases, des mots choisis pêle-mêle comme points de départ, points d’attache ou points d’ancrage pour essayer de sortir de ce perpétuel sac de nœuds.

Alors progressivement, autour des improvisations, une famille se construit, autour de certaines phrases de Shakespeare. Des liens se mettent en place. Après…c’est une question d’assemblage, d’énergie, d’état, de vérité, d’espace, de temps, de liberté, d’écoute, de travail, de plaisir, de concentration, de corps, de voix……..des petits riens quoi…


Distribution : Bernadette Carl, Arnaud Dryander, Karine Garcia, François Guillemard, François Haulin, Franck Hamelin, Jean-Paul Lefevre, Véronique Muller, Bruno Petitcolas, Lydie Viret.
Mise en scène : Virginie Marouzé, assistée de Cécile Andrey.
Musique : Fabrice Facciponte.
Lumière : Jean-Marc Andre.


Programmation.

Création en novembre 2003 à l'espace Jean Jaurès de Tomblaine (54) dans le cadre du festival « La Tête Ailleurs ».

Mars 2004 au Théâtre du Moulin à Toul (54).

Mai 2004 à l'espace Europe de Laxou (54), dans le cadre de la semaine d’information sur la Santé Mentale.

Un fauteuil, un tabouret




Programmation 2001.

Espace Jean Jaurès –Tomblaine dans le cadre du festival « aux Actes Citoyens ».

Théâtre de la Manufacture, Centre Dramatique National de Nancy.

Ya bon Novarina


Programmation 2000.

MJC Etoile - Nancy.

Espace Jean Jaurès de Tomblaine, dans le cadre du festival « la Tête Ailleurs ».

Temps Go ou la petite boutique des Hors Heures


Programmation 1999.

Théâtre du Moulin - Toul.

MJC Pichon-Nancy.

Lausanne.

X